Roland-Garros 2011 – Jour 3

La grosse surprise du jour… Sur les coups de midi je me cale dans le canapé devant la télé et je n’ai pas vraiment réussi à décoller mes yeux de l’écran ou mes oreilles des hauts-parleurs jusqu’à 17h… Ben oui, c’est toujours aussi beau de voir les échanges. Il y a eu le Clément-Volandri, Sharapova-Licic, Murray-Podron, quelques autres, mais surtout, oh surtout, celui qui m’aura fait perdre tout mon après-midi, le Nadal-Isner !

Déjà ça m’impressionne qu’un gugusse de 2.06m arrive à bien se déplacer, à bien courir, et surtout, les gros services sont toujours impressionnants. Et ce gros service, en plus d’un jeu au filet assez osé, l’a bien aidé pour mettre en difficulté Nadal, puisqu’après avoir perdu le premier set 6/4, il remporte les deux suivants au tie-break 7/2 s’il vous plaît ! Mais bon, physiquement il n’a pas pu tenir les deux sets suivant que Nadal remportera 6/2 et 6/4.
En tout cas, les commentateurs de France2/4 (hey on fait avec les moyens du bord, le streaming de leur site web est bien pourri et pas en HD) en ont eu pour leur pomme, eux qui prédisaient avant le début du match qu’Isner ne pouvait pas espérer gagner, que c’était joué d’avance. Ben pas tellement ! Nadal ne jouait pas trop mal, même s’il était plus sur la défensive que l’offensive (sur les sets 2 et 3 en tout cas, j’ai pas pu vraiment voir les autres…), mais ça c’est dû au jeu d’Isner.
Il n’y avait pas que les bons coups infligés à Nadal par Isner qui ont étonné, mais ses services à 230km/h, sa taille (une tête de plus que Nadal, deux de plus que le ramasseur de balles…) et aussi son calme. Moins expressif que son adversaire. Il a craqué trop tôt, c’est dommage.

C’était un match de premières pour Nadal : première fois qu’il perd un set au premier tour de RG, première fois qu’il y dispute un match en 5 sets. Et sans doute aussi première fois qu’il arrive à RG avec une confiance effritée par deux défaites consécutives en finale de tournois sur terre battue (Madrid & Rome, contre Djokovic).
En tout cas, j’ai trouvé les échanges dans le match Clément-Volandri et Simon-Russell plus intéressants et plus élégants que Nadal-Isner. C’est pour ça que j’adore Federer, plus que Nadal, la grâce de ses coups contraste avec l’effet de puissance que met le Majorquin dans chacun de ses coups. Et il est moins agressif aussi.

Je ne compare pas au tennis féminin, je vais être franche, je n’aime pas le regarder. Ce n’est pas comparable au spectacle qu’offrent les hommes ! 5min de cris de Sharapova m’ont confortée dans cette idée.

Publicités
Cet article, publié dans Actualités actualisées, Tennis, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s