Coïncidences (0)

La coïncidence… terme qui permet de mettre un nom sur les phénomènes inexplicables d’un point de vue probabiliste dans la vie courante. Et quand il y en a plusieurs dans une seule journée, je me dis qu’heureusement qu’il y a des surprises sinon on s’ennuierait bien 😛

Ça me rappelle le film « The number 23 », dans lequel le personnage principal, interprété par Jim Carrey, est obsédé par le nombre 23 et le trouve partout : date de naissance, dates, noms, livres, … Or ça se relie aussi à des discussions qu’il y a parfois sur des sites de maths : qu’importe la suite de nombres qu’on nous donne, on pourra toujours trouver une logique tordue pour pouvoir continuer la suite par n’importe quel nombre. Ces deux exemples pour résumer en une belle phrase « on voit ce qu’on a envie de voir ». Peut-être que les coïncidences sont de cette veine-là : c’est nous-mêmes qui créons les associations d’idées, nous-mêmes qui choisissons quels critères retenir pour classifier un événement dans la catégorie des coïncidences… Enfin, toujours est-il que sur le coup c’est souvent agréable et amusant, alors ne nous posons pas trop de questions et parlons 😀

1. Pas plus tard que cet après-midi, je regardais un épisode de Lie To Me (encore !) et quelqu’un commence un communiqué de presse par « Yesterday, at 3:47pm ». Mon horloge interne me disant qu’il était aux environs de 15h30, je m’amuse à regarder l’heure… 15h46 ! Presque, quasi-coïncidence !

2. Parmi mes plus belles… Un soir d’avril, je rentre d’une soirée à 7h du matin. Il pleut, je ne suis pas en bon état, je n’ai qu’une hâte, aller me coucher. Malgré tout, en passant devant la fac de Jussieu, je remarque deux personnes au bas d’une tour en train de fumer. Bizarre à cette heure-ci. Boarf, chacun a ses raisons. Je continue quelques mètres et là quelqu’un m’appelle. Le regard naturellement dirigé vers les deux compères, je reconnais un ami ! Resté faire une nuit blanche pour un projet et qui était en pause clope. Les grilles étant fermées pendant la nuit, je n’ai pas pu rester plus longtemps, et il pleuvait vraiment trop. Dommage. Mais belle rencontre nocturne !

3. En mars cette fois-ci, toujours en rentrant chez moi (mais à une heure convenable, genre 18h), je passe devant un bar qui a fermé et dont j’avais apprécié la découverte avec un ami, grand habitué. En voyant l’affiche « bail à céder », j’ai eu le réflexe de lui envoyer un SMS pour dire que c’était triste de voir le bail à céder. Il faut savoir que même si je m’entends très bien avec lui, nos échanges de SMS sont plus mensuels qu’hebdomadaires et qu’on s’était vus 3-4 fois cette dernière année. 30 secondes après l’avoir envoyé, dans la même rue, je passe devant les tables d’extérieur d’une brasserie et bien sûr, qui vois-je … ?

Hm oui bon ok, je ne dois pas être très nette pour écrire ce genre de chose à 2h30 du mat’. Mais ça m’a pris comme ça, p’tite envie nocturne.

Publicités
Cet article, publié dans Jardin divers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s